VLAAMSE SLOTENMAKERSUNIE  
Top Security 143 – juillet 2017

Rejet de l’autorisation du serrurier : OVLD, enfin l’explication

Le mystère du Open VLD : pourquoi ne souhaite-t-il pas protéger les citoyens contre les serruriers-escrocs, en introduisant une autorisation dans la Loi sur la sécurité privée ? Chapeau au « Meldpunt Malafide Slotenmakers » (le Point de contact Serruriers Malhonnêtes néerlandophone): il est parvenu à recevoir la position du Open VLD… une heure après l’approbation définitive de la loi. (Mail de Diederik Pauwelyn (Coordination des Matières, Management opérationnel du Open VLD) du 8 juin 2017, à relire sur la page Facebook du point de contact.) De fait, la loi a été approuvée ce 8 juin sans cette autorisation, le CD&V ayant laissé s’étioler discrètement son projet de loi avec ce même objet à la Commission de l’Intérieur. Un amendement ultime par lequel le sp.a, le PS et le cdH, avec l’appui de l’opposition tout entière, avaient récupéré le projet CD&V, a été rejeté sans pitié par les partis au gouvernement, CD&V inclus. Le Open VLD a réussi son coup avec ses arguments. Qu’est-ce qu’ils étaient ?

Le texte intégral de cet article n’est accessible qu’aux utilisateurs enregistrés. Enregistrez-vous GRATUITEMENT.

A l'aide de votre login et de votre mot de passe, vous bénéficiez directement de l'accès total aux autres sites internet de FCO Media, et vous pouvez également utiliser vos crédits sur tous ces sites: Cool & Comfort, Aquarama, De Onderneming, Dimension, FM Magazine, Riorama en Techcare.


Nouvel utilisateur

Après enregistrement GRATUIT :

  • Vous lisez des articles complets.
  • Vous recevez Top Security par la poste et vous pouvez lire le magazine en ligne ou le télécharger.
  • Vous recevez gratuitement 5 crédits, que vous pouvez utiliser pour rajouter un événement ou une formation à l’agenda ou pour publier une offre d’emploi.